Archives de catégorie : Conférence

Cours : Séminaire à la Fondation Maison des sciences de l’homme, Sujet ou situation, Des énoncés qui ont fait l’Europe讲课:主体/情势;制造了欧洲的话语

Séminaire de François Jullien

2013 – 2014

 

Sujet ou situation

Du « sujet », dont on ne sait plus que dire tant sa figure a fini par monopoliser l’aventure intellectuelle de l’Europe, on tentera de cerner à nouveau le statut possible en le confrontant à ce qui est sans doute l’un des impensés majeurs de la pensée européenne et que je ne pourrai nommer, pour commencer, que « situation ». – Or la pensée chinoise a développé une pensée de la situation, dont l’importance se révèle en morale comme en stratégie.

Il y aura donc à comprendre à la fois pourquoi la pensée chinoise a développé une pensée de l’individu ou de la personne, mais sans en dégager le « sujet » (prise qu’elle est notamment dans les notions d’influence et de propension, d’interaction et de conditionnement) ; et comment, côté européen, la pensée du sujet cherche aujourd’hui à sortir de son impasse (par la pensée du procès, la « systémique », etc.).

Ce qui invitera d’abord à repenser comment a pu se développer, en Europe, une pensée de la Liberté par l’affranchissement du Sujet de toute condition ; et, de l’autre, ce que peut signifier, à partir de la Chine, une éthique de la disponibilité par mise en phase avec le monde.

Le séminaire poursuivra ainsi, par un autre biais, la réflexion engagée l’an dernier sur le paysage.

Des énoncés qui ont fait l’Europe (suite)

Cette réflexion sera précédée, au gré des séances, par une réflexion préliminaire sur « des énoncés qui ont fait l’Europe » (le séminaire de l’an dernier s’étant arrêté à Platon).

 

Il s’agira, comme l’an passé, de relever des énoncés, dans le discours de la philosophie européenne, qui ne sont peut-être ni les plus représentatifs ni les plus originaux ni non plus les plus importants (car comment en juger ?), mais qui sont des énoncés inventifs à partir desquels l’Europe a fait des choix culturels décisifs et construit son destin. C’est notamment par contraste avec la culture chinoise que je peux sonder quelle a été leur fécondité.

 

Le séminaire aura lieu dans l’auditorium de l’immeuble Le France, salle 104 (sous-sol), tous les jeudis de 18h à 20h, à partir du 5 décembre.

Conférences et colloques Taïwan : 4 – 10 novembre à Taïwan, l’Oeuvre de François Jullien朱利安2013年11月4-10日在台湾的演讲及学术会议

– 4 au 6 novembre, l’Université normale de l’enseignement des arts, Taipei, séminaires pour les doctorants ;

11月4-6日,台北艺术教育大学博士班课程

– 7 au 8 novembre, Colloque à l’Academia Sinica,  L’écart et la propension des choses : comment FJ interprète la pensée chinoise ;

11月7-8日,台北中央研究院,以朱利安为主題的国际学术会议

– 9 au 10 novembre, Conférences à l’Université nationale de Chenggong, Taïnan, L’universel et Entrer dans une pensée.

11月9-10日,国家台湾文学馆演讲:“如何思考人权的普世性”;台南国立成功大学演讲:“进入思想之门”以及园桌讨论会

 

 

Conférence en ligne : « Logique d’itinéraire, ou comment entrer dans un chantier »线上演讲:“路线逻輯:如何进入一块思想工地”

http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/6775

Cette conférence a été prononcée dans le cadre du colloque intitulé Des possibles de la pensée. L’itinéraire philosophique de François Jullien qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 14 au 21 septembre 2013, sous la direction de Françoise GAILLARD et Philippe RATTE.

François Jullien a choisi de ne pas s’implanter dans la pensée. Ayant ouvert son chantier dans l’écart des pensées de la Chine et de l’Europe, il n’a cessé d’organiser leur vis-à-vis, plutôt que de les comparer, afin de déployer entre elles un champ commun de réflexion. Etant conduit ainsi à circuler entre des domaines aussi divers que la morale, l’esthétique, la stratégie, les pensées de l’Histoire comme de la nature, il a en vue, par cette déconstruction menée du dehors, de détecter les parti-pris enfouis, de part et d’autre, ainsi que de faire apparaître notre impensé. Façon aussi de faire lever les fécondités de ces cultures, plutôt que de les considérer sous l’angle de leur « identité » ; ainsi que de relancer la philosophie en la désenlisant de ses atavismes…