L’Inouï. Renverser ce si lassant réel前所未聞:使令人疲倦的現實倒轉

éditions Grasset, Paris, Janvier 2019.

L’histoire que je raconte ici est bien celle de tout le monde…

Car qui ne s’est pas trouvé lassé, au fil des jours, du spectacle si merveilleux du ciel, ou du visage de l’Amante, et même d’abord d’être en vie ?

Ce qui s’étale, revient toujours, s’enlise en effet dans sa présence commune dans sa récurrence et n’émerge plus, n’apparaît plus. On ne pourra y accéder qu’en découvrant ce qui s’en est perdu – et comme enfoui – d’in-ouï.

C’est donc seulement en débordant notre expérience, en ouvrant une brèche dans ses cadres constitués et normés, qu’on pourra l’aborder.

Aussi rendre ce si lassant réel à ce qu’il contient en soi d’inintégrable et par conséquent de vertigineux, proprement inouï, est, en amont de toute morale, autour de quoi se jouent – basculent – nos existences.

L’inouï en devient ce concept premier, ce concept clé, ouvrant un minimum de métaphyisque où s’opère, ici et maintenant, un tel renversement. 

Car que peut-on attendre d’autre – espérer entendre d’autre – que l’inouï ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.