« Ressources du christianisme, mais sans y entrer par la foi », Editions de l’Herne

L’Europe est en malaise de ne plus savoir que faire, aujourd’hui, du christianisme.

Or, si nous évitons la question du christianisme, c’est, je crois, que le clivage entre « celui qui croyait au ciel » et « celui qui n’y croyait pas » n’est plus pertinent.

Aussi aborderai-je le christianisme à titre de ressources. Celles-ci sont, disponibles, à qui les explore et les exploite.

A titre de ressources : l’écart des langues et des Evangiles ouvrant un entre réflexif ; qu’un événement soit possible et qu’il soit la vie même ; qu’il faille désadhérer du vital pour accéder à l’originairement vivant ; que Dieu Père dé-coïncide en son Fils pour s’activer en Dieu ; ou qu’il faille se tenir hors du monde pour rencontrer l’Autre…

Une reconfiguration radicale de la vérité.

Sans y entrer par la foi, on suivra, dans Jean, des filons féconds d’une pensée de l’existence.

Pourquoi s’en priver ?

F.J.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *