« De l'intime, loin du bruyant amour », Grasset, février 2013 《论亲密:远离喧囂的爱》,格拉瑟,2013年2月出版

14 mars 2013
Par

De l'intime, loin du bruyant Amour

 

Que n’avons-nous accordé bruyamment à l’ « Amour » ? Mais « je t’aime » réduit l’autre à n’être qu’un objet, fait de la passion un événement qui bientôt s’use et d’abord en appelle à la « déclaration » pour s’annoncer.

Or je préférerais être attentif au cheminement discret de l’intime – lui qui laisse tomber silencieusement la frontière entre l’Autre et soi, fait basculer d’un dehors indifférent dans un dedans partagé et vit inépuisablement des « riens » du quotidien, y découvrant l’inouï de l’être auprès. 

Intimus, dit le latin, ou « le plus intérieur ». Mais on ne promeut de plus intérieur de soi qu’en s’ouvrant à l’extérieur de l’Autre, montre Augustin. 

Façon donc de se débarrasser de l’éternel du « coeur » humain, puisque nous aurons à suivre, d’Augustin à Rousseau (et Stendhal), comment cet intime en vient à se transporter de Dieu dans l’humain en Europe – est-ce ce qui fait « Europe » ? – et peut servir de départ à la morale.

Gageure aussi pour la philosophie. Car ce que nomme ainsi l’intime n’est-il pas, de droit, ce qui résiste le plus farouchement à la prise du concept ?

F.J.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : , ,

Posté dans : Billets, Parutions / Lectures

Laisser un commentaire

Présentation

François Jullien a choisi de ne pas s’implanter dans la pensée.

Ayant ouvert son chantier dans l’écart des pensées de la Chine et de l’Europe, il n’a cessé d’organiser leur vis-à-vis, plutôt que de les comparer, afin de déployer entre elles un champ commun de réflexivité. Etant conduit ainsi à circuler entre des domaines aussi divers que la morale, l’esthétique, la stratégie, les pensées de l’Histoire comme de la nature, il a en vue, par cette déconstruction menée du dehors, de détecter les parti-pris enfouis, de part et d’autre, ainsi que de faire apparaître notre impensé ; en même temps que de faire lever leurs fécondités respectives et, la désenlisant de ses atavismes, de relancer la philosophie.

朱利安教授选择不滯留于思想里。

他在中欧思想之间开辟间距之前,已经不停地在他的研究工地上建构两种思想的“面对面”,而不做比较工作;这是为了在它们之间打开一个互相反思的共同场域。如是,经历了各种领域:伦理道德,美学,策略,对历史与大自然的思考等等的。经由从外在解构,他要偵测中欧双方深埋的成见,以便使它们各自的“未思”凸显出来。而同时使它们脫离祖先的束缚而能发挥各自的“孕育力”;其目的是重振哲学。