Cours : « L’au-delà et l’entre-deux » 法国文人之家“他者性教席”课程:“之外与之间”

Séminaire 2012 au Collège d’études mondiales, à la Fondation Maison des sciences de l’homme, tous les jeudis de 18h à 20h. Entrée libre.

L’au-delà ou l’entre-deux

Dans son entreprise métaphysique, la Grèce a développé le méta du dépassement : par dépassement de la « physique », de quelque façon qu’on l’entende, par rupture et séparation d’avec ce monde et construction d’une idéalité appelant à la « conversion ».

Elle a négligé, de ce fait, l’ « entre » de l’entre-deux, non plus meta mais metaxu, qu’elle envisage seulement comme un mélange des contraires dont il faudra se purifier.

Au vu de cette excroissance de l’ « au-delà », l’ « entre » n’est-il pas demeuré, en tous domaines, une catégorie sous développée de la pensée ?

Or, qu’en est-il, en Chine, de la pensée de l’ « au-delà » (wai) et du dépassement ? Et qu’est-ce qu’un dépassement du monde – paysage « d’au-delà le paysage », saveur « d’au-delà la saveur », … – qui ne nous tourne pas pour autant vers un autre monde ?

Parallèlement, comment a-t-elle développé une pensée de l’ « entre » (jian) qui soit celui de l’espacement et de la disponibilité, où vivre puisse se déployer ?

Il ne s’agira pas de refaire, une fois de plus, le procès de la métaphysique, mais plutôt de cerner quel est son lieu de pertinence et de fécondité ; mais aussi à côté de quoi elle est passée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *